Art en Scène

L’Art, et la mise en scène consistent à utiliser un processus créatif à des fins de transformations personnelles. L’Art en scène, c’est libérer la parole et le potentiel intérieur de chacun, trop souvent étouffés et cachés.

art thérapie formation

Formation de 5 jours  « Hypno Art&Scène » :

Préparation à la pratique de l’hypnothérapie artistique et scénique rapide.

Formation de 5 jours  « Hypno Art&Scène » fabrice cazorla

Garantir la compétence à utiliser les outils de l’hypnothérapie Artistique et scénique en vue d’améliorer la performance individuelle pour soi, ses proches et ou patients.

  • La formation « AUTO-SUGGESTION RAPIDE et son histoire» …
  • Présentation des outils adaptés à l’artistique et la scène en général (création, prise de confiance et aménagement et gestion des outils thérapeutiques.
  • Études comportementales de l’artiste, des problèmes rencontrés vers le développement personnel
  • Pratique et théorie du Praticien en hypnothérapie Artistique et scénique
  • Mise en pratique travail/Art&scène/réalisation.

Tarif : 1 200€ HT/Personne ( 1440€TTC). Cette formation peut être prise en charge par l’AFDAS pour les intermittents du spectacle… Pour les autres demandeurs, renseignez-vous auprès de vos OPCO et autres organismes de  formation professionnelle.

L’Art en scène

L’Art en scène utilise la création artistique par la scène, la chanson, le théâtre l‘expression, le dessin, la peinture, la sculpture, etc… Prendre contact avec sa vie intérieure, (ses sentiments, ses rêves, son inconscient, etc.), et l’exprimer et se transformer.

Cette pratique est très répandue dans les secteurs de la santé. On l’utilise comme mode d’intervention en psychothérapie, particulièrement chez les sujets ayant de la difficulté à exprimer ce qu’ils ressentent par la parole, avec les adultes en mal d’expression suite à des chocs émotionnels par exemple, les enfants en bas âge ainsi qu’en physiothérapie pour développer une meilleure confiance en soi et favoriser la réadaptation.

Création de l’œuvre personnel

En art-thérapie, le but du processus n’est pas que artistique. On ne se préoccupe pas de la qualité ou de l’apparence de l’œuvre en elle même.

La démarche consiste à laisser progressivement surgir ses images intérieures, qui peuvent être autant le reflet d’expériences du passé que de rêves auxquels on aspire. Le geste créateur fait appel au corps qui se met en mouvement pour créer une œuvre concrète.

Dans le même élan, il sollicite l’imagination, l’intuition, la pensée et les émotions. Les images ou les formes ainsi créées, en plus de dévoiler certains aspects de soi, peuvent générer une vision et des comportements nouveaux qui contribueront à des guérisons physiques, émotives ou spirituelles.

Un des aspects intéressants de l’art-thérapie est que, contrairement à la parole, les images demeurent et servent de fil conducteur. Par exemple, la personne qui suivrait une thérapie dans le but de résoudre une relation conflictuelle pourrait, au départ, « peindre la douleur » qu’elle ressent. Graduellement, elle parviendra à peindre un tableau renouvelé de la situation et pourra finalement voir se dessiner une solution inédite. Le rôle du thérapeute n’est pas d’interpréter le travail créatif, mais de soutenir le sujet dans sa transformation et de l’accompagner, d’une production artistique à l’autre, afin qu’il en arrive à une plus grande clarté.

L’histoire de l’Art-thérapie et de l’Art en scène

L’application de l’art à des fins thérapeutiques n’est pas un concept nouveau. La Grèce antique, tout comme la plupart des cultures traditionnelles, considérait que les arts avaient un effet cathartique et thérapeutique. Au début du XXe siècle, le psychiatre suisse Carl G. Jung (1875-1961) avait déjà lui-même expérimenté les bienfaits de l’expression par le dessin. Il a ensuite intégré cette approche dans sa pratique.

Toutefois, l’art-thérapie n’a fait son entrée officielle dans la société contemporaine que vers les années 1930. Elle s’est d’abord introduite en Angleterre et aux États-Unis grâce à Margaret Naumburg, enseignante et psychothérapeute reconnue comme l’une des pionnières dans le domaine. Au Canada, parmi les thérapeutes ayant contribué à l’intégration de l’art dans le cadre de traitements psychiatriques, mentionnons Martin A. Fisher qui a fondé, en 1967, le Toronto Art Therapy Institute et, en 1977, la Canadian Art Therapy Association.

En France, en dépit des programmes de formation offerts depuis les années 1970, l’art-thérapie n’est pas encore très répandue. L’Angleterre est le premier pays européen où la profession a été reconnue par les Services de santé publique, en 1997. En Allemagne, les assurances couvrent, dans certains cas, les frais de prise en charge, tandis que dans la plupart des autres pays européens, le travail de reconnaissance professionnelle reste à faire.

Rédaction : Médecine.com, spécialiste des médecines douces sélectionnés et validés. Janvier 2018

accompagnement et coaching art thérapie